Les REPONSES de la femme enceinte aux phrases DEPLACEES

Tu as sans doute remarqué que pendant la grossesse, les gens se permettent de te donner plus de conseils, de faire plus de remarques et aussi de poser plus de questions intimes et déplacées concernant ta grossesse. Parfois tu peux avoir l’impression que ton ventre, tes choix ou même tes émotions sont passés dans le domaine public.

Si tu es quelqu’un de naturellement sure de toi et avec du répondant, ça ne doit pas trop te gêner. Mais si tu es de celles qui osent moins ou qui ne trouvent jamais la bonne répartie au bon moment, toutes ces phrases déplacées peuvent t’embarrasser, t’énerver ou te stresser.

On peut alors avoir tendance à devenir agressive en entendant certaines remarques, surtout si ce n’est pas la première fois qu’on les entend. Pour ne pas te mettre dans un état de colère, je te propose des réparties bienveillantes, qui cloueront le bec des personnes en face et qui leur apprendront à ne pas recommencer avec une autre femme enceinte !

Voilà les phrases que tu pourras entendre (j’espère pas toutes…), pourquoi elles sont agaçantes et les réponses à y apporter pour ne plus te retrouver prise au dépourvu quand le gens se permettent n’importe quoi !

Quand ça touche au physique

Les femmes enceintes voient leur corps qui change et peuvent avoir des difficultés à l’accepter. Ce n’est pas du tout le moment pour leur faire des remarques à ce sujet.

  • « Dis-donc tu as vraiment pris beaucoup de poids, t’es sure que t’attends pas des jumeaux ? »

Pourquoi ça m’énerve ? 

Parce que je le sais déjà, ma sage-femme m’en parle déjà tous les mois et ça me met mal à l’aise. Donc je n’ai pas du tout besoin qu’on me le rappelle, même pour rigoler.

Qu’est ce que je répond ?

La sage-femme est formelle, il n’y en a qu’un. Et tu te trompes si tu penses que je ne sais pas déjà que j’ai pris beaucoup de poids. As-tu pensé que ça pouvait me blesser qu’on me le rabâche ?

  • « T’as vraiment l’air fatiguée, on n’est pas censé avoir une belle peau pendant la grossesse ? »

Pourquoi ça m’énerve ? 

Parce que ça m’énerve déjà quand on me dit ça quand je ne suis pas enceinte et que là, j’ai des hormones en plus qui me rendent encore plus susceptible. Comme pour le poids, je suis déjà au courant que je suis fatiguée, je le vois tous les matins dans le miroir. Inutile de m’y faire penser encore plus souvent.

Qu’est ce que je répond ?

Tu n’es visiblement pas bien renseigné sur les effets des hormones. Du coup, que me proposes-tu pour que je puisse me reposer ?

  • « Je touche ton ventre, ça ne te dérange pas hein ? »

Pourquoi ça m’énerve ?

Il y a des façons de toucher le ventre d’une femme enceinte et toutes les femmes ne réagissent pas de la même manière, c’est pour ça qu’il est très important de me demander avant si ça ne me gène pas. Et selon qui me touche le ventre, ma réaction n’est pas du tout la même. Mon ventre n’est pas un objet à exhiber, il reste une partie intime de mon corps.

Qu’est ce que je répond ?

Je touche le tien aussi, ça te dérange pas, hein ?

  • « Oh ça va les nausées, c’est pas si gênant, moi j’arrivais encore à faire plein de trucs, allez viens on sort »

Pourquoi ça m’énerve ?

Parce que j’ai l’impression que la personne ne veux pas entendre que je me sens mal alors que je suis épuisée, vraiment à bout à cause de ces nausées (ou tout autre symptôme de la grossesse) et que j’aimerais plutôt son soutien plutôt qu’elle m’enfonce encore plus.

Qu’est ce que je répond ?

Tant mieux pour toi si tu supportais les nausées mieux que moi. Là je préfèrerais que tu me soutiennes en me proposant le remède anti-nausée qui a eu l’air de fonctionner pour toi plutôt que me demander de faire quelque chose que je ne peux pas faire alors que j’en ai envie.

Quand ça touche au bébé

Les futures mamans peuvent être stressées par la bonne santé et le bon développement de leur bébé. Elles se posent 1000 questions à l’heure et n’ont besoin ni des suppositions des autres, ni qu’ils leur renvoient leurs propres angoisses.

  • « Ca sera une fille vu comme tu portes ton ventre haut »

Pourquoi ça m’énerve ?

Parce que chacun a son petit avis et que je n’ai pas envie de trop me projeter avec une fille ou avec un garçon avant de savoir. Mon instinct me dit peut-être quelque chose de différent aussi. Dans tous les cas : seule l’échographie pourra me dire quel est le sexe de mon bébé !

Qu’est ce que je répond ?

Tu as l’air d’avoir un savoir ancestral mais moi je reste plutôt cartésienne et je pense que j’ai une chance sur 2 que ça soit une fille en effet.

  • « Ton ventre est tout petit, t’es sure qu’il grandit bien ? »

Pourquoi ça m’énerve ?

Parce que j’ai déjà assez d’incertitudes dans ma tête pour qu’on vienne m’en coller encore des nouvelles. Ca va surement me stresser plus que m’énerver et je n’ai pas besoin de ça.

Qu’est ce que je répond ?

Je crois que je me pose assez de questions pour savoir si mon bébé va bien, auxquelles je ne sais d’ailleurs même pas répondre. J’aimerais mieux que tu me dises que tu trouves mon ventre beau, ou que c’est super que je n’ai pas pris trop de poids.

  • « Un taux à 1,5 alors que le taux maximum est de 1,6, tu ne trouves pas ça inquiétant ? »

 Pourquoi ça m’énerve ?

Parce que je ne m’étais pas posé la question. Si le maximum est à 1,6, je suis en dessous à 1,5 et je n’ai pas de raison de m’inquiéter.

Qu’est ce que je répond ?

Je ne trouve pas nécessaire de m’inquiéter alors que même les chiffres disent que ça va. J’aimerais mieux que tu gardes tes propres angoisses pour toi la prochaine fois.

freepik.com

Quand on te prend pour une empotée

Les gens ont plus d’attentions pour les femmes enceintes, ce qui est agréable la plupart du temps, par exemple quand on t’aide à porter des courses lourdes, qu’on te laisse t’assoir dans le métro ou qu’on courre à ta place pour faire attendre le bus. Mais il ne faut pas en faire trop pour autant, tu n’es pas devenue complètement empotée non plus !

  • « Tu es folle ! Tu ne devrais pas porter ton sac à main »

Pourquoi ça m’énerve ?

Parce que je PEUX porter mon sac à main, et que mon bébé et moi nous porteront tout aussi bien. Je suis enceinte et il faut que je me ménage un peu mais pas de là à arrêter totalement de vivre…

Qu’est ce que je répond ?

Je pense pouvoir porter mon sac main toute seule, je suis enceinte mais pas encore totalement assistée. Par contre je fais mes courses jeudi si tu veux venir porter les sacs !

Quand on remet en cause tes choix

Il y a des choix qui peuvent être difficile à prendre ou à assumer pendant la grossesse. Et puis il y a des choix que tu fais, auxquels tu tiens et tu n’as pas envie que tous les gens qui passent les remette en question ou te fasse culpabiliser.

  • « Tu ne veux pas de péridurale ? Tu es folle, ça va être horrible »

Pourquoi ça m’énerve ?

Parce que mon choix est remis en cause alors que c’est une décision que j’ai prise en connaissance de cause. Je me prépare plus que les autres pour avoir ce que je veux, je fais preuve de courage et de volonté, pas de folie !

Qu’est ce que je répond ?

Accoucher sans péridural est peut-être horrible si tu n’es pas bien préparée mais moi, je me prépare pour pouvoir accueillir mon enfant dans les conditions que je souhaite que je pense les meilleures pour lui et moi. C’est de la volonté, pas de la folie.

  • « Ah tu as choisis de donner le biberon, c’est dommage. Il parait que les bébés nourris au biberon sont plus souvent malades »

Pourquoi ça m’énerve ?

Parce que c’est la 10ème fois que je l’entends celle là et qu’elle me fait culpabiliser un peu plus à chaque fois. Si je ne suis pas totalement sure de moi, ils risquent de me faire changer d’avis et me faire prendre une décision qui ne me convient pas au final.

Qu’est ce que je répond ?

Je t’ai parlé de mon choix et j’en suis sure. Je veux bien écouter ton avis mais ce n’est pas la peine de me faire culpabiliser parce que je n’ai pas le même que toi.

  • « Tu bois du café ? Mais tu veux sa mort à ce petit… »

Pourquoi ça m’énerve ?

Parce qu’une tasse de café ne va certainement pas tuer mon enfant. Je n’ai pas besoin qu’on me flique sur ce que je mange, bois, porte ou fais pendant ma grossesse. Les gens ne le faisaient pas avant, pourquoi se permettent-ils de me juger maintenant ?

Qu’est ce que je répond ?

Je pense que mon bébé se portera mieux si sa mère est heureuse, et je suis plus heureuse quand je bois mon café après le repas !

freepik.com

 

  • « Quoi ? Tu ne manges ni foie gras ni saumon fumé ? A mon époque on en faisait pas autant »

Pourquoi ça m’énerve ?

Parce qu’encore une fois, c’est mon choix qui est remis en question. On veut m’inciter à faire des choses que je n’ai pas envie de faire et que je pense risquées pour mon enfant. Et comme à l’inverse, je n’ai pas besoin d’être surveillée de près par tout mon entourage pendant la grossesse.

Qu’est ce que je répond ?

Et justement le taux de fausses couches était plus élevé. Je fais ce que je pense être le mieux pour mon bébé et je te prie de respecter mes choix.

  • « Eglantine, c’est vraiment moche comme prénom, tu ne l’aides vraiment pas à bien partir dans la vie »

Pourquoi ça m’énerve ?

Parce que j’aime ce prénom, qu’on la choisi avec le futur papa et qu’on s’est déjà projeté avec ce prénom pour notre fille. Même si elle n’est pas encore là, c’est déjà son prénom et me dire qu’il est moche me blesse profondément.

Qu’est ce que je répond ?

Tu n’as peut-être pas bien compris mais elle s’appellera vraiment comme ça alors je me passe de cet avis que tu ne m’aurais surement pas donné si elle était déjà née.

 

Quand les mots agressent et angoissent

Parfois les gens ne se rendent pas compte que leurs propos sont totalement déplacés, voire même agressifs et blessants. Ca peut vraiment mettre une femme enceinte mal à l’aise et la faire culpabiliser ou cogiter encore plus.

  • T’es enceinte ? C’est injuste, nous on essaie depuis 3 ans et ça marche pas »

Pourquoi ça m’énerve ?

Parce que je suis blessée qu’ils jugent mon bonheur injuste. C’est une situation difficile mais je n’ai pas à m’excuser d’être enceinte parce qu’il y a des couples qui n’y arrivent pas et ce genre de phrase blessent les personnes des 2 côtés.

Qu’est ce que je répond ?

Je suis désolée pour toi si c’est dur mais je ne pense pas que ça te rendra moins malheureuse de ruiner mon bonheur. Si tu souhaites qu’on se voit moins parce que ça te fait trop souffrir, je comprends.

freepik.com

  • « Ma soeur à mis 25h pour avoir son premier enfant, et moi j’ai saigné pendant plus d’une heure, une vrais boucherie »

Pourquoi ça m’énerve ?

Parce que j’ai déjà assez d’appréhension par rapport à l’accouchement. Ce n’est certainement pas la peine de venir en rajouter en racontant des histoires horribles d’accouchement qui se passent mal… Et l’accouchement reste un moment assez intime, dont je n’ai pas forcément envie de parler non plus devant tous mes collègues à la machine à café.

Qu’est ce que je répond ?

Tu sais les femmes enceintes aiment rarement entendre des mauvaises histoires d’accouchement. Je veux bien qu’on parle des difficultés de ton accouchement après la naissance de mon bébé STP, raconte moi quelque chose de joyeux plutôt !

Et si on te réplique…

  • « Oh mais je rigole, qu’est ce que tu es susceptible depuis que tu es enceinte »

Tu peux répondre : 

En effet, à +1000% d’hormones dans mon corps, il se peut que je réagisse un peu différemment de d’habitude. La plaisanterie ne me pose pas de problème tant qu’elle ne m’angoisse/m’agresse/me dévalorise pas alors fais moi une autre blague, j’ai envie de rigoler moi aussi !

Et toi, est-ce que tu as entendu des phrases hallucinantes pendant ta grossesse ? Certaines qui t’énervaient plus que d’autres ?

N’hésite pas à partager pour que toutes les femmes enceintes ne soient plus prises au dépourvu en entendant ces phrases !

Clique ici pour laisser un commentaire 0 commentaires
10 Partages
Partagez
Tweetez