Devenir MERE : qu’est ce que ça CHANGE ?

Anthony, le fondateur du blog Heureux en Action m’a demandé il y a quelques temps si j’étais d’accord pour écrire un article pour son blog. Il souhaitait aborder le sujet de la connaissance de soi en traitant du nouveau regard que l’on porte sur soi et sur le monde en devenant maman. J’ai bien sûr accepté et je te le fais partager ici car, bien sur, tu es concernée !!!

Si tu as envie d’en savoir plus sur son blog qui parle de confiance en soi, de passage à l’action et amène des outils pour s’épanouir, c’est par ici : Heureux en Action.

Lorsque l’on parle de connaissance de soi, il est un sujet qu’on doit aborder : devenir mère. Non pas que ça aide à se connaître mieux de devenir mère mais en devenant une maman, on réapprend la vie, notre regard change, nos pensées et nos priorités évoluent. En naissant, l’enfant fait naitre une mère en même temps et c’est une femme nouvelle qui surgit et doit alors faire connaissance avec son nouveau-né mais également avec elle-même. Ça en fait du boulot !

Etre mère pour la première fois, c’est magique, c’est apprendre et réapprendre de nombreuses choses à propos de soi et de la vie. Dans cet article je te parle des 5 plus gros changements à accepter ou à faire lorsqu’on devient une maman.

Un nouveau statut

A la naissance d’un bébé, on entre dans le cercle des Mamans, on acquiert un nouveau statut. Cela peut paraitre un peu restrictif de mettre les gens dans des cases mais c’est pourtant une réalité : célibataire, chômeuse, en couple, retraitée, mariée, maman, les femmes (et les hommes aussi rassure-toi) sont étiquetées.

Les mères se reconnaissent et se respectent : un regard soutenu et un sourire quand on croise une autre maman avec une poussette, la pharmacienne qui devient tout à coup très compatissante parce que son bébé aussi a des reflux…

Pour la plupart des gens les mamans sont faites dans le même moule, aiment parler de leur bambin, de leur accouchement et de parentalité… « Tu dois bien avoir des mouchoirs dans ton sac, tu es une maman ! »…

Et ce n’est pas forcément entièrement faux même si les généralités ne sont pas toujours du meilleur goût : en effet j’ai des mouchoirs dans mon sac, ainsi qu’une tétine, de l’eau, des pansements et un vieux morceau de gâteau… Je suis une Maman, avec le nouveau statut que ça m’amène, le respect et les responsabilités qui viennent avec. Et j’adore ça, même si ça modifie complètement mon sens des priorités…

Revoir ses priorités

Avoir un enfant, fonder une famille, c’est forcément revoir ses priorités, ses objectifs de vie. Lorsque l’on devient mère, on développe un regard différent sur le monde et sur ce qu’on souhaiterait qu’il soit pour notre enfant.

Cela donne envie de faire plus attention à sa santé, à sa sécurité, à l’écologie, à la politique même ! On a envie du meilleur pour notre bébé et le futur adulte qu’il va devenir.

Cela peut aussi bouleverser un peu l’équilibre qui s’était créé jusque-là. De couple on devient famille, le travail prend une autre dimension, où l’on peut avoir envie de moins s’investir pour consacrer davantage de temps à cette nouvelle activité et responsabilité de mère de famille. Devenir mère c’est se recentrer sur les choses importantes et réfléchir si notre vie actuelle est en adéquation avec nos valeurs. Et crois-moi, ça fait évoluer beaucoup de croyances ainsi que sa vision, notamment la vision de l’amour !

Découvrir l’amour maternel

On connait l’amour. L’amour que l’on donne et que l’on reçoit de ses parents, de son conjoint, de ses amis. Lorsque l’on n’est pas parent on connait l’amour, enfin on croit le connaitre car en réalité il existe un amour encore plus fort : l’amour d’un parent pour son enfant. Je parlerai d’amour maternel ici car c’est celui que je connais, c’est celui qu’on commence à développer pendant la grossesse et qui éclate lorsque l’on fait connaissance avec son enfant.

C’est un amour inconditionnel, qui submerge, qui prend tout et qui donne la force de faire des choses que l’on ne pensait jamais pouvoir faire. C’est un nouveau pouvoir qui donne le courage de tout, même de se jeter sous les roues d’un bus pour sauver son enfant s’il le faut (en espérant quand même ne jamais avoir à faire ça bien sur… !)

Devenir mère c’est découvrir cet amour puissant qui est plus fort que tout et duquel tout le reste découle :  l’instinct, la confiance, l’incertitude.

Apprendre l’incertitude

Dès la grossesse, la femme enceinte doit commencer à vivre avec des incertitudes. Mon bébé est-il en bonne santé ? Vais-je réussir à mener à bien cette grossesse ? Serais-je une bonne mère ? Comment se comportera mon conjoint en tant que papa ?

Il n’y a pas de réponses toutes prêtes à ces questions, aucun manuel ne pourra rassurer la future maman sur ses doutes (pas tous en tout cas !).

Et si ça parait difficile, en réalité la grossesse n’est que le début des incertitudes. Comme si ces 9 mois étaient nécessaires pour préparer la femme à apprendre à douter et à vivre avec. Car avec un enfant arrive un lot de questions qui évoluent en même temps que le petit et qui ne trouvent de réponses que pour laisser apparaitre de nouvelles incertitudes. Et cela dure toute la vie, demande à ta maman !

Etre mère c’est donc apprendre à être forte face à l’incertitude, à se nourrir de l’amour pour vivre avec ses craintes sans se faire submerger. C’est avoir peur mais se taire. C’est se maitriser pour protéger son enfant et lui laisser vivre sa vie avec l’insouciance caractéristique si belle des enfants. Et pour y arriver, il faut commencer à écouter ses tripes, à se faire confiance et à suivre son instinct.

Savoir faire confiance

On devient officiellement mère dès la naissance de son enfant mais on ne se sent pas forcément vraiment mère tout de suite, être une maman ça s’apprend avec le temps. Et l’apprentissage passe par une étape cruciale : apprendre à faire confiance à son instinct. Je l’admets, ce n’est pas la chose la plus facile quand on entre dans un univers nouveau où on se pose beaucoup de questions, surement un peu trop (oui… mais on ne peut pas s’en empêcher !). On peut demander des conseils bien sûr, mais toujours suivre son instinct en cas d’hésitation, même petite, comme pour savoir si Bébé doit dormir en gigoteuse manche courte ou manche longue : se faire confiance c’est le meilleur moyen de se sentir bien dès le début. Et croyez-moi, c’est le meilleur pour son enfant !

Une maman apprend également à faire confiance aux autres, au papa, aux grands parents, à la nounou, à la maîtresse, … Elle ne peut rester seule dans un cocon avec son enfant, ça ne serait bon pour personne ! Elle n’a pas d’autre choix que d’offrir sa confiance pour que d’autres s’occupent aussi de la prunelle de ses yeux !

Et elle doit enfin apprendre à faire confiance à son enfant : il a des besoins, essaie de les communiquer comme il peut selon son âge. Alors il faut les écouter et le laisser faire (dans la limite de la sécurité bien sûr) pour qu’il grandisse en ayant lui-même confiance en lui. Il faut lui donner tout, être tout pour lui pendant un temps, puis lui faire confiance pour que petit à petit il devienne un adolescent puis un adulte avec ses propres valeurs et sa vie à lui.

Etre mère c’est tout ça et bien plus encore. Ce qui est sûr c’est que ça change une femme, ses priorités, son regard et aussi le regard des autres sur elle. C’est un nouveau monde où il faut presque tout réapprendre mais qui réserve des surprises sans pareilles et un amour puissant, inconditionnel, plus fort que tout.

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à le partager et à me dire en commentaire ce qui, pour toi, change lorsqu’on devient maman !

 

Clique ici pour laisser un commentaire 0 commentaires
22 Partages
Partagez
Tweetez