Comment AFFRONTER la peur de la FAUSSE COUCHE

 

Le désir d’un enfant peut mettre tes nerfs à rude épreuve et te fait apprendre la patience. Tu peux déjà mettre quelques semaines, quelques mois, quelques années avant de tomber enceinte, personne ne sait quand ça arrivera, et même si ça arrivera. Et quand tu tombes (enfin) enceinte, tu restes dans le doute, dans l’appréhension : « et si je perdais cet enfant ? « .

freepik.com

La bonne nouvelle c’est que c’est tout à fait normal de craindre une fausse couche. La mauvaise, c’est que les risques augmentent avec le stress… Je n’ai pas la recette miracle pour ne plus avoir peur du tout, je pense que c’est le lot de chaque future maman d’avoir des doutes. Par contre, je pense aussi qu’en étant bien informée, tu te sentiras moins stressée, moins envahie par cette crainte.

Je te donne quelques clés pour que tu saches comment affronter ta peur de la fausse couche. Mais d’abord, il est important de comprendre ce qu’est une fausse couche et quels en sont les déclencheurs.

Une fausse couche, qu’est-ce que c’est ?

 

Le phénomène physique

La fausse couche est une interruption naturelle de la grossesse, qui arrive en majorité au début de la grossesse : entre 80 et 90% des fausses couches se passent pendant les 12 premières semaines.

Le corps est conçu pour expulser de manière naturelle l’embryon ou le foetus s’il n’est pas viable, s’il a de grosses anomalies chromosomiques ou s’il est trop mal implanté. Même si c’est un moment très difficile à vivre, la nature a quand même bien ses raisons.

Les symptômes d’une fausse couche sont des douleurs au ventre et des pertes de sang, plus ou moins abondantes. Il arrive en fait assez souvent qu’une femme ait un peu de retard dans ses règles et puis que les règles arrivent finalement, au bout de quelques jours. Il se peut que ça soit une fausse couche qui passe inaperçue car la femme n’avait même pas eu le temps de se rendre compte qu’elle était tombée enceinte.

Cela arrive assez fréquemment car environ 1 grossesse sur 5 est interrompue par la nature. Bonne nouvelle, faire une fausse couche n’empêche absolument pas de tomber enceinte à nouveau par la suite.

Les causes de la fausse couche

Il y a de nombreuses causes à la fausse couche. La première, la plus courante et celle pour laquelle on ne peut rien faire : la malformation génétique de l’embryon. une fausse couche peut aussi arriver à cause d’une insuffisance hormonale.

Certains facteurs peuvent aussi augmenter le risque :

  • Une infection maternelle
  • Les antécédents de la mère (récidive de fausses couches, grossesse compliquée)
  • Le diabète gestationnel
  • L’âge avancé de la mère
  • L’hypertension artérielle
  • Les grossesses multiples (jumeaux ou +)
  • Une mauvaise hygiène de vie

Les symptômes de la fausse couche

Je te donne les symptômes qui peuvent laisser penser que tu fais une fausse couche. Attention, cela ne veut pas dire qu’il faut commencer à être stressée et aux aguets, guettant si ces symptômes arrivent. L’idée c’est d’être informée pour savoir ce qu’il t’arrive mais pas d’être complètement paniquée à la moindre douleur au ventre.

Quelques symptômes :

  • Douleurs au ventre, qui ressemblent à des douleurs de règles très fortes.
  • Saignements abondants
  • Perte de caillots de couleur foncée

En cas de saignement pendant la grossesse ou si tu ressens des douleurs violentes, je te conseille de contacter ta sage-femme rapidement.

 freepik.com

Pourquoi la fausse couche fait-elle tellement peur ?

Pourquoi est-ce que généralement, on n’annonce pas une grossesse avant 3 mois ? Par peur de la fausse couche. Parce qu’on nous dit : « attendez d’être sure que ça va aller jusqu’au bout sinon il faudra dire à tout le monde que vous avez fait une fausse couche ».

Dès le début de la grossesse, le personnel médical et cette croyance ancrée dans les moeurs viennent t’implanter cette peur de la fausse couche. Du coup, le jour où ça t’arrive à toi, de faire une fausse couche, 2 choses absolument pas normales se passent :

  • Tu vis un moment difficile et personne n’est au courant
  • Tu vis une épreuve que certaines femmes autour de toi ont surement déjà vécu et pourraient t’épauler MAIS tu ne sais pas non plus que ça leur est arrivé aussi

Pour moi ça n’a pas vraiment de sens et je trouve ça dommage de ne pas avoir la possibilité d’être présente au moment où des gens proches perdent leur enfant pour les soutenir malgré la difficulté du moment.

La fausse couche peut donc être effrayante pour plusieurs raisons :

  • Tu sais qu’il est toujours très difficile de perdre un enfant, surtout s’il est attendu longtemps et désiré très fortement
  • Tu en as déjà vécue une et tu ne veux pas revivre ça
  • Tu penses te sentir isolée si cela arrive car peu de personnes savent ce que tu vis
  • Tu n’es pas assez au courant du nombre de fausses couches, peut-être même dans ton entourage
  • Le personnel médical est, au contraire, habitué à traiter des fausses couches et peut le banaliser et te rendre l’évènement encore plus difficile à vivre en ne prenant pas assez en compte tes émotions.

Je le répète, c’est normal d’avoir peur de faire une fausse couche pour toutes ces raisons et peut-être même encore d’autres, plus personnelles. Mais il y a quand même quelques astuces et précautions à prendre pour diminuer au maximum le risque de fausse couche et te sentir plus sereine face à cette possibilité.

Que faire pour affronter sa peur ?

 En parler

Un des meilleurs moyen d’affronter ses peurs, c’est tout d’abord de reconnaître que c’en est une. Le 2ème pas est de l’accepter avant de pouvoir vivre avec.

Prends un peu de temps pour réfléchir à la raison profonde de ton anxiété. Je te conseille ensuite vivement d’en parler, à qui tu veux, à une personne de confiance, à une personne du corps médical, à ton psy, peu importe. L’essentiel c’est de ne pas rester seule avec tes angoisses. De très nombreuses femmes ont déjà vécu ça et ça te soulagera peut-être d’apprendre que même dans ton entourage il y a eu des fausses couches, et que les gens ont survécu. Et ils ont même réussi à avoir de beaux enfants par la suite !

Tes peurs sont normales et il vaut mieux les assumer pour réussir à les affronter.

Etre informée

Sans dire de lire tous les livres à ce sujet, si tu lis cet article jusque là c’est déjà un bon pas vers la tranquillité d’esprit ! Plus tu seras au courant des vrais signes et des vraies causes de fausse couche et plus tu seras apaisée par rapport à ça car tu sauras les repérer et faire le nécessaire.

Tu sauras aussi que ça peut arriver même en prenant toutes les précautions du monde. Parce que ton corps reste maître dans le domaine et la nature fait ce qu’il y a de mieux pour toi et ton Bébé même si ça ne te parait pas du tout évident sur le moment.

Créer les meilleures conditions pour le développement de Bébé

Dans la plupart des cas, la future mère et son comportement n’est pas en cause car, comme je l’ai dit plus haut, la fausse couche est souvent « bénéfique » car l’embryon n’était en fait pas viable. Tu peux néanmoins faire en sorte de limiter les risques au maximum en prenant de bonnes habitudes :

  • Oublie le sport intensif et tous les sports lors desquels tu risques des chutes ou des coups.
  • Arrête de fumer
  • Evite de porter de lourdes charges ou de te surmener
  • Adopte une bonne hygiène de vie (alimentation, sommeil, activité physique)

En mettant tout les chances de votre côté, à toi et à ton bébé, tu pourras alors faire confiance à ton corps et tu sauras qu’il prend la meilleure décision en cas de fausse couche. Tu n’auras pas à culpabiliser sur tes actes en repensant à tout ce que tu aurais pu faire différemment pour que ça n’arrive pas.

Faire diminuer son stress au quotidien

  • Eviter les situations stressantes du quotidien

La grossesse amène assez de doutes et de stress en elle-même, autant ne pas y rajouter le stress quotidien. Pour cela, tu peux fuir les situations stressantes au travail : refuser un dossier complexe, esquiver tes collègues toxiques, etc… Les femmes enceintes ont des droits au travail alors profites en pour aménager ta sphère professionnelle pour qu’elle ne te cause pas trop d’anxiété.

Essaie aussi de te ménager à la maison en limitant les « corvées » qui te stressent et en prenant ton temps pour les faire.

  • Entoure toi de personnes de confiance

Si tu préfère la compagnie de personnes optimistes, heureuses, qui te reboostent, ça va avoir un effet communicatif sur toi. L’inverse est vrai également, côtoyer des gens négatifs mine le moral et augmente le stress.

  • Adopte une bonne hygiène de vie

En plus de diminuer les risques de fausse couche, il est prouvé qu’une bonne hygiène de vie, notamment au niveau du sommeil, de l’alimentation et de l’exercice permet de réduire drastiquement son niveau de stress.

 

 

J’espère que cet article t’a aidé à y voir plus clair sur la fausse couche pour la dédramatiser et que tu auras compris que plus tu en as peur et plus c’est mauvais pour tout le monde ! Rassure toi, fais confiance à ton corps, crois en ton Bébé et en toi-même. 

Si tu connais d’autres femmes qui sont submergées par leur peur, n’hésite pas à partager cet article sur les réseaux sociaux.

Clique ici pour laisser un commentaire 0 commentaires