2

ALLAITER ou ne pas allaiter, that is THE QUESTION

 

Allaiter ou ne pas allaiter ? En voilà une question qu’il va falloir se poser !

Vous pouvez déjà être absolument sure de ce que vous voulez faire, dans un sens ou dans l’autre. Et j’ai bien envie de vous dire : tant mieux pour vous ! Ça vous évitera des questions, du stress, des doutes et des remises en question… ou pas…

C’est un sujet assez sensible sur lequel je vous l’avoue, j’ai un avis très tranché : chacune fait ce qu’elle veut !

En plus d’être une mère, la future maman est une femme. Une femme qui a le droit de choisir d’allaiter ou non. C’est un choix qui doit être fait en connaissance de cause car ça changera votre quotidien et modifiera votre rapport à votre corps. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, c’est votre décision.

Assumer son choix

Oui allaiter c’est bien pour le nouveau-né, même l’OMS préconise l’allaitement maternel exclusif jusqu’aux 6 mois de bébé, mais le biberon sera tout aussi bien pour lui si sa mère ne se sent pas prête à le faire. Quand j’étais enceinte et que j’hésitais, ma sage-femme, une femme très sage, m’avait répété cet adage : « un biberon donné avec bonheur est 100 fois mieux pour bébé qu’un sein donné à contrecœur » pour me faire déculpabiliser dans le cas où je choisirais de ne pas allaiter. Et voilà un point auquel j’adhère à 100%. Votre décision, issue de votre propre ressenti, sera la bonne !yes-1015480_1920

Et je me répète surement (si vous avez déjà lu quelques-uns de mes articles) mais le meilleur moyen pour ne pas stresser, c’est d’assumer ses choix. D’autant plus si vous avez choisi de ne pas allaiter. Certaines sages-femmes pro allaitement pourront jusqu’au dernier moment (là où vous êtes les plus sensibles) essayer de vous convaincre de changer d’avis. Pour moi, elles ne font pas bien leur travail, qui est d’accompagner les futures mamans et non de les faire adopter un mode de vie qu’elles ne souhaitent pas. Alors assu
mez et ne culpabilisez pas !

Cela étant dit je vais vous faire un petit topo sur les avantages/inconvénients de l’allaitement. Mais gardez toujours en tête qu’à partir du moment que vous avez choisi, votre choix est le bon !

Les avantages de l’allaitement

1) C’est bon pour la santé de l’enfant

Voilà un point qui n’est pas un scoop mais qu’il est important de rappeler. Le lait maternel apporte de nombreux avantages à bébé. Voilà les principaux :

  • Digestion plus facile
  • Apport des nutriments nécessaires
  • Développement du système immunitaire grâce aux anticorps de maman, protection contre les microbes
  • Protection contre les allergies, le diabète et prévention de l’obésité.

2) C’est bon pour la santé de la mèrepretty-woman-1509956_1920

C’est vrai qu’on parle plus des effets positifs sur la santé de l’enfant mais l’allaitement favorise également la santé de la maman. Les avantages notables :

  • L’utérus reprend sa place plus rapidement après l’accouchement grâce aux contractions générées par l’allaitement
  • Diminution des risques de cancer des ovaires et du sein
  • Diminution du risque d’ostéoporose
  • Perte des kilos de grossesse plus rapide

3) Ça crée un lien rassurant entre la mère et l’enfant

Mettre l’enfant au sein a un effet tranquillisant sur le bébé, ce qui crée forcément un lien particulier, sécurisant et de qualité entre la mère et le nouveau-né.

4) Ça facilite l’organisation

Pas de biberons, pas de lait en poudre, pas de stérilisation, la maman a déjà sur elle tout ce qu’il faut pour nourrir bébé lors des promenades.
Ça n’empêchera tout de même pas d’emmener un énorme sac à langer à chaque sortie…

5) Il est possible de tirer son laitbreast-feeding-1582978_1280

Sans l’idée de devenir une « vache à lait » qui tire son lait à chaque fois, sachez que ça existe et que ça peut être pratique. Pour que le père puisse aussi nourrir son bébé de temps en temps, pour soulager maman pendant les nuits, pour pouvoir s’octroyer un petite journée de pause, etc…

6) Il n’y a pas de « date de fin »

L’avantage quand on donne le sein c’est qu’il est toujours possible de revenir sur sa décision et de sevrer bébé plus tôt que prévu si ça ne se passe pas aussi bien qu’on l’aurait espéré. Il est aussi possible de continuer longtemps (mais raisonnablement…) si ça se passe super bien.

7) Il est possible de compléter avec du lait en poudre

Sachez que pour les tout débuts, quand la montée de lait n’est pas encore arrivée (et même après d’ailleurs), si bébé hurle toute la nuit, ça peut être parce qu’il a faim tout simplement. Si la maman n’a pas assez de lait ou qu’elle est trop fatiguée, il est possible de lui donner des compléments de lait en poudre qui le caleront , et c’est même le papa qui pourra lui donner !

Sources :
www.inserm.fr/content/…/1/…/cp_allaitement_asthme25janv08.pdf
Étude Relation inverse entre la durée de l’allaitement et la prévalence de l’obésité, von Kries R, Koletzko B, Sauerwald T, von Mutius E, Barnert D, Grunert V, von Voss H Breast feeding and obesity: cross sectional study.
http://www.arc-cancer.net/Actualites/article/Lallaitement-comme-protection-contre-le-cancer-du-sein.html
http://www.lllfrance.org/Etudes-sur-l-allaitement/Ocytocine-contre-osteoporose.html

 

Les avantages du biberon

1) Le père s’implique plusbaby-22194_1920

Il peut dès le début participer à l’alimentation de son bébé, ce qui est positif pour lui bien sûr, mais aussi pour la mère qui pourra déléguer certains biberons de la nuit.

2) On maîtrise mieux les quantités que bébé boit

C’est un fait, avec le biberon on sait combien bébé a bu de lait !

3) Le lait en poudre est bon pour bébé

On encense souvent le lait maternel, et c’est vrai qu’il apporte beaucoup de bienfaits, mais on oublie quand même de rappeler que les laits en poudre sont étudiés pour apporter tout le nécessaire dont bébé a besoin. De nombreux bébés sont nourris exclusivement au lait en poudre et ils vont très bien !

4) L’enfant peut faire ses nuits plus rapidementbaby-1538342_1920

Je ne connais aucune étude scientifique qui a prouvé ce point mais c’est une constatation que j’ai pu faire par rapport aux expériences des gens autour de moi. Ce n’est pas une règle absolue bien sûr, il ne faut pas croire qu’en donnant le biberon, bébé fera forcément de bonnes nuits dès 3 semaines.

Dans le cas de l’allaitement, le soir, la maman peut avoir moins de lait, à cause de la fatigue ou bébé peut s’endormir sur le sein avant d’avoir bu tout ce qu’il devait. Et bébé se réveillera au bout de 2h… Avec le biberon on connait la quantité de lait et on est sûr qu’il y en a
ura toujours assez !

5) On évite les crevasses des seins, les risques d’engorgement, la montée de lait douloureuse

Donner le biberon permet forcément d’éviter les désagréments liés à l’allaitement, entre autres ceux liés aux seins.

6) Cela engendre moins de stress

Si la maman se sent angoissée à l’idée d’allaiter, que ça lui amène trop de stress, la solution est peut-être de donner le biberon. Un grand stress ne favorise pas la production de lait et cela risque de la stresser encore plus. Dans cette période où vous aurez déjà assez de raisons de stresser, pas la peine de se malmener !

7) Pas de restrictions alimentaires ou médicamenteuses

La maman n’aura pas besoin de faire attention à ce qu’elle mange et pourra boire des cocktails ! En cas de maladie, elle peut également prendre des médicaments classiques.

Si vous ne savez pas quoi choisir

Certaines sont sures dès le début de leur choix. Pour d’autres, ce n’est pas si évident et il est normal de se poser la question. Vous pourrez lire des tas de documentations sur le sujet et connaître parfaitement l’allaitement sans savoir pour autant ce que vous voulez faire.pregnant-1245703_1920

Ce n’est pas grave de ne pas savoir ! Si jusqu’au dernier moment vous ne savez pas, vous pouvez tout à fait essayer l’allaitement, mettre Smartbébé au sein quelques fois et voir ce que vous ressentez à ce moment-là. Si vous vous sentez bien avec Smartbébé au sein, il deviendra naturel qu’allaiter est la solution. Si ça vous angoisse et que vous ne trouvez pas la situation naturelle, passer au biberon n’est pas un problème et si vous ne stimulez pas plus vos seins, vous n’aurez surement pas de montée de lait.

Si vous avez peur de ne pas avoir assez de lait, surtout au début, vous pouvez aussi essayer l’allaitement mixte qui consiste à compléter l’allaitement avec des biberons. Certaines personnes vous diront que ce n’est pas possible car le fait de boire au biberon ne donne plus envie à bébé de faire des efforts pour téter au sein. Ça peut arriver (comme tout) mais la plupart du temps c’est tout à fait possible. Et ça peut permettre au père de trouver sa place si c’est très important pour lui de participer à l’alimentation.

Dans tous les cas, (je le répète pour que ça rentre bien) ne faites pas votre choix parce que « ça fait bien » ou parce que quelqu’un vous met la pression. Faites ce qui vous semble bien pour vous. L’allaitement n’est ni un bon choix, ni un mauvais choix. C’est votre choix ! Discutez en avec SmartPapa pour entendre son avis également. Et n’oubliez pas, quand vous avez décidé ce que vous voulez faire, ne vous laissez plus influencer !

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez choisi d’allaiter ou non, et pour quelles raisons.

Clique ici pour laisser un commentaire 2 commentaires